Je suis social-démocrate, je suis pour une économie de libre entreprise, j’encourage une réelle collaboration avec l’État et les partenaires sociaux. Plus les acteurs concernés par l’activité économique d’un pays, d’une région, d’une ville coopèrent, plus celle-ci disposera d’un potentiel réel de croissance.

Une «économie-mixte», combinant un secteur privé marchand, des services publics efficaces et un tiers secteur d’économie sociale. Je veux obtenir l’avènement d’une démocratie accomplie, d’une économie maîtrisée, d’une civilisation du bien-vivre. Il est important de tenir compte de la diversité des intérêts de la population active dont la majorité est salariée et d’encourager la recherche de compromis pour stimuler d’abord et, ensuite maintenir la paix sociale.

Je veux promouvoir aujourd’hui un compromis social-démocrate novateur, en vue de faire face au développement des nouvelles technologies, à la mondialisation tout en stimulant la promotion culturelle et touristique de la ville de Liège.
Booster notre ville, développer des maquettes de promotion à l’intention des chefs d’entreprise, entrepreneurs, financiers pour qu’ils innovent, conquièrent, investissent, développent de nouveaux secteurs d’activité, pour stimuler la croissance et l’emploi.
Elaborer une communication sur la culture, le tourisme et le commerce positive vers l’Euregio.

Je pense qu’il est préférable de se focaliser sur la gestion de ce qui est proche de nous et accessible. Pour le reste, des personnes plus spécialisées peuvent prendre le relais et réaliser des analyses plus conséquentes pour comprendre et résoudre les problèmes qui pourraient se présenter.
Beaucoup de « je ne savais pas » ou de « si j’avais su » nous ont été servis, par contre nous avons fait le constat amer de recevoir très peu d’écoute mais beaucoup de faux semblants.
Il est trop simple de nous embrumer l’esprit avec une multitude de soucis en dehors de nos frontières, surtout que nous sommes plus rapidement avisés d’une coupure de courant à Tokyo que d’un sujet d’actualité concernant Liège.
Je suis social-démocrate, mes amis ne le sont pas tous, cela ne fait pas d’eux des ennemis. Cela me permet d’avoir des échanges de points de vue très intéressants et instructifs qui m’apportent un autre éclairage et une autre perception des évènements.
Je suis un humaniste tout simplement passionné par sa ville.
Je suis un homme qui veut avoir confiance en tout un chacun qui s’investit pour sa ville.
Je suis un homme qui veut croire en l’autre.
Je suis certain que nous tirerions tous profit des bienfaits de la situation, si nous apprenions à faire face aux différents challenges et arrêtions de nous morfondre et nous plaindre, simplement agir chacun selon ses possibilités et ses compétences…

Je ne veux pas-plus être confronté aux attitudes politiques autoritaires, peu accessibles et ne respectant pas la dignité de tous. J’ai trop souvent eu l’impression qu’il n’était pas possible de coopérer avec elles et c’est pour cela que je m’engage, à être au cœur de l’action, pour me donner l’opportunité de mieux la maîtriser.
Je peux vous assurer que mon unique objectif, c’est celui de faire progresser ma ville et ceci dans tous les domaines ; commercial, touristique, culturel, humain … Le plus important pour moi est de me concentrer sur les facteurs qui favorisent le développement et la prospérité de notre cité ardente, de la rendre encore plus attirante et accessible.
Je suis certain que nous tirerions tous profit des bienfaits de la situation, si nous apprenions à faire face aux différents challenges et arrêtions de nous morfondre et nous plaindre, simplement d’agir chacun à sa mesure, selon ses possibilités et ses compétences…
Un vieil adage dit : « tu donnes un poisson à un homme, il mangera un jour, si tu lui apprends à pêcher, il mangera toujours », ce qui signifie que nous devons prendre notre destin en mains et ne pas attendre ni espérer que cela tombe « tout cuit » dans notre assiette.
Notre salut se trouve dans la nouvelle génération qui a un savoir plus progressiste, pense différemment et dispose d’une capacité d’interagir rapidement mais il est indispensable qu’elle puisse compter sur les conseils et l’expérience des anciens. En ce qui me concerne, j’ai eu besoin de l’aide, du soutien et des conseils de mes pairs pour me guider.
La jeunesse doit devenir la tête pensante et la force agissante, les anciens la conscience et les citoyens, tous ensemble, le corps; le cœur et l’esprit de notre avenir.
Nous sommes tous liés et nous devons nous unir pour avancer. Je lance un appel vibrant à tous : fédérez-vous. C’est à cette condition que nous pourrons obtenir un résultat, devenir une voix représentative et influente. Nous devons rencontrer une écoute active qui devra ensuite être suivie d’effets concrets.
Ma ligne de conduite:
La fédération – l’unité dans la diversité – l’écoute – l’échange – l’analyse – l’action…