Catégorie : @liegetogether (Page 1 sur 3)

Pourquoi le nouveau « Le Chat » est liégeois…  

S’il y en a bien un qui n’a pas sa langue dans sa poche, c’est Le Chat ! Jamais avare d’un jeu de mots, il n’a pas son pareil pour donner sa propre interprétation de la réalité. Et pour ce 22eme numéro, « La rumba du Chat », c’est vous qui êtes le héros de ses bons mots.
En effet, grâce à l’acquisition d’une rotative digitale jet d’encre haute qualité par l’imprimerie Snel dans les Hauts-Sarts, une technique d’impression de pointe, il est désormais possible d’imprimer un exemplaire du Chat avec votre photo et votre nom dedans. L’exploit réside dans le fait de pouvoir imprimer successivement des exemplaires personnalisés. Une technologie que l’imprimerie située en métropole liégeoise est la seule  à posséder en Wallonie (et il en existe pas plus de 5 en Europe).

▶️ En savoir plus 

Où sont les femmes ? 

A Liège ! Depuis 1991 (soit bien avant le phénomène #MeToo), la métropole liégeoise accueille un festival dédié aux artistes féminines et à la diversité de leurs pratiques et savoirs. Une palette d’artistes, femmes donc, venues d’ici et d’ailleurs, questionneront les cadres et partageront leurs visions.
On y retrouvera une programmation engagée avec, entre autres, des cocktails musicaux audacieux, les sujets de la chasse aux phoques et des tatouages faciaux, le tricot politique (oui celui avec les aiguilles et la laine), l’histoire de la sorcellerie… Il se dit que l’heure est au dé/rangement !
Si les femmes sont à l’honneur, le festival est à destination de tous, les hommes y compris.

▶️ En savoir plus 

Le diable s’habille en Prada à Liège 

Plusieurs fois évoqué, Liège fait figure de véritable métropole fashion avec 2 cursus fashion et leurs défilés de plus en plus courus. Mais le 12 octobre prochain, place à un autre événement mode : Liège Fashion Show ! Un défilé qui se veut rassembleur et accessible. L’objectif est de faire connaitre des stylistes liégeois et belges, aux styles hétéroclites, parfois même éclectiques, à un public le plus large possible. Cette édition a pour thème ” Tendances à travers le temps ”, un voyage à travers la mode et les tissus depuis le 16ème siècle.

▶️ En savoir plus 

Dis Julia… 

« où manger une pizza à Liège ? », « où boire un café ? », « où se retrouver entre amis ? »… sont autant de questions que vous pouvez désormais poser à Julia. Holà Julia est un guide touristique sous forme d‘intelligence artificielle qui adapte ses réponses en fonction de vos questions ou demandes. C’est sur l’application messenger que cela se passe, comme si vous discutiez avec un ami. Qui est à l’initiative ? Un étudiant en tourisme liégeois soucieux de répertorier dans l’application uniquement les adresses locales.

 Ramer pour devenir champion 

Les sportifs liégeois n’en finissent plus d’aligner les trophées ! Et cette fois-ci, ce sont les juniors de l’Union Nautique liégeoise qui se sont illustrés en aviron. Lors des championnats de Belgique le week-end dernier, deux bateaux ont été sacrés ! Le club renoue avec les hautes marches du podium après 10 ans sans champion.

▶️ En savoir plus 

Rencontre son et image du troisième type 

Musique classique ne rime pas instantanément avec nouvelles technologies… et pourtant c’est le dialogue que propose l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège avec OPRL+. Cette série de concerts « augmentés » mêle grandes œuvres du répertoire symphonique et différentes formes d’arts actuels. Une expérience inédite à vivre à la Salle Philharmonique dès le samedi 12 octobre avec la rencontre inédite de la musique de Chostakovitch et de l’univers du mapping.

Et une bonne nouvelle en entrainant une autre… Le pianiste et compositeur liégeois Patrick Dheur signe la prochaine création mondiale de l’Orchestre Philharmonique de Liège: la « Symphonie Khazar ». Une nouvelle symphonie c’est toujours en événement ! Elle sera à découvrir ce dimanche 6 octobre à 16 heures à la Salle Philharmonique.

▶️ En savoir plus

Planter à la mode de chez nous 

Saviez-vous qu’on fait de la permaculture à Liège ? Né de la contraction des mots « permanent » et « culture », cette méthode globale vise à développer des systèmes agricoles qui tiennent compte de l’écologie naturelle et de la biodiversité de ceux-ci. Concrètement, cela donne des potagers, appelé « Pot’ingés« , développés à l’Université de Liège par un groupe de doctorants. L’objectif n’est pas qu’alimentaire puisqu’il vise aussi à rassembler et à sensibiliser  les volontaires et les curieux (de la communauté ULiège mais pas seulement). En marge du ratissage et de la cueillette, des ateliers et conférences en lien avec la phytothérapie, l’entomologie ou la nutrition… seront organisés. Un pas de plus dans la ceinture alimenterre liégeoise déjà largement réputée.

▶️ En savoir plus 

Un festival exploratoire 

Austral Boreal vous propose un itinéraire non pour découvrir les aurores mais pour explorer la culture à travers la métropole liégeoise durant 5 jours. Le festival n’hésite pas à croiser les domaines sons et images et propose d’aborder ceux-ci sous un angle original. Au programme : des balades musicales, des projections images et musiques, une battle de compliments lors d’un apéro pizza musical… Du 9 au 13 octobre, soyez prêts à voyager !

▶️ En savoir plus 

La fête des Lumières made in Liège 

En un peu plus de 20 ans, la Nocturne des Coteaux de la Citadelle s’est imposée comme le rendez-vous incontournable de l’automne. Les Liégeois mais aussi de plus en plus de visiteurs étrangers se retrouvent le premier samedi d’octobre pour se balader dans le quartier historique du centre ville (à deux pas de la Place Saint-Lambert) dans une ambiance romantique. 22 000 bougies et quelques interventions lumineuses et musicales guident les promeneurs sur des chemins insolites, des escaliers, des terrasses, des sentiers, des prairies avec moutons exceptionnellement accessibles. C’est aussi le plaisir de déambuler de nuit parmi 60 monuments et 5 sites classés répartis sur 28ha d’espaces verts préservés, de manière exceptionnelle, au coeur du centre ville.

180 secondes pour remporter une finale 

180 secondes pour remporter une finale 

On associe souvent « thèse » à long, compliqué, lent et incompréhensible. Le concours « Ma thèse en 180 secondes » parie sur l’exact opposé en proposant à des jeunes chercheurs francophones de présenter leurs travaux de thèse à un public profane et diversifié, en des termes clairs, concis et convaincants, le tout en trois minutes « chrono » !

La finale, c’est ce soir et Natacha Delrez de l’ULiège tentera de remporter ce concours d’éloquence avec son sujet « Il était une fois l’anguille, le virus et la luciole « . 

▶️ Voir la retransmission en direct 

Page 1 sur 3

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén