Auteur : Jean-Luc Vasseur (Page 2 sur 26)

Before le Festival de Liège 

Du 4 au 7 mars, ce sera le retour du Festival de Liège, le festival international des arts de la scène, mais sous la forme de son programme Factory 2020, dédié aux compagnies et artistes émergents. Factory propose de découvrir différents projets à différents stades de développement, et c’est justement ce qui fait la spécificité et la richesse de cet événement.Pour les plus impatients, le Festival de Liège co-organise une soirée « Love Blind Test + nuit fatale » ce vendredi pour la Saint-Valentin. L’occasion de déjà faire des rencontres inattendues !

▶️ En savoir plus

Plus de femmes au Val Benoit 

On pourra bientôt passer par la rue Marie Curie (scientifique), la rue Zoé Gatti de Gaumond (autrice et éducatrice) ou encore la rue Charlotte Hauglustaine (féministe verviétoise)… Ces nouveaux noms font honneur à de grandes femmes de l’Histoire et seront attribués à des artères du site du Val Benoit.

Les nouveaux noms proposés furent initialement jugés trop « masculins » et après des débats tendus, un équilibre fut trouvé pour féminiser davantage les appellations des rues. Cela contribue également à la popularisation de ces personnalités emblématiques.

▶️ En savoir plus

 Lumière sur le chef d’oeuvre de Sainte-Catherine 

C’est un mélange de soulagement et d’effervescence qui anime l’église Saint-Antoine-et-Sainte-Catherine de Liège (en Neuvice) depuis bientôt 2 ans. Suite à la chute de son support et déchirure du tableau « Le martyre de Sainte Catherine » (Théodore Edmond Plumier, 1726), il a été décidé de restaurer l’oeuvre. On voyait beaucoup de noir et à peine l’oeuvre initiale. Imaginez la surprise de l’équipe de restauration de découvrir la beauté de la peinture intacte sous les couches de poussière et de vernis.

Elle est la plus grande toile de retable de la région liégeoise reposant sur son maitre-autel d’origine. Ce qui en fait une pièce majeure du patrimoine liégeois.

Les travaux de restauration sont accessibles tous les vendredis au public.

Des vitrines pour l’art 

22 vitrines23 artistes contemporains pour 1 parcours artistique au coeur de Liège. C’est la proposition d’Art au centre qui investit pour la 2eme année les vitrines vides de Liège.
L’objectif? Proposer une expérience de découverte de l’art et de la ville unique en amenant l’art contemporain au contact des locaux et des visiteurs. A découvrir en ce moment jusqu’au 30 avril 2020.

▶️ En savoir plus 

 

Le futur de l’alimentation sera liégeois 

Le magazine français l’Obs a sorti en janvier un nouveau numéro de « 2049 », son hors-série qui interroge nos modes de vie à moyen et long terme (habitat, soin de santé, consommation). On y parle de Liège et de sa ceinture aliment-terre comme modèle d’alimentation durable. C’est l’occasion de remettre en lumière ce projet lancé en 2013 : la ceinture aliment-terre liégeoise (CATL) se donne 25 ans pour produire localement et qualitativement 50% de la nourriture consommée en agglomération liégeoise.

Si le pari semble osé, la ceinture aliment-terre progresse pas à pas d’année en année. Un exemple de réussite parfois appelé « le principe du tabouret », soit une alchimie parfaite entre trois acteurs (comme les trois pieds du tabouret) : citoyens, acteurs économiques et élus locaux.

Liège pionnière smart city 

La Ville de Liège franchit un pas de plus dans la transparence de l’action publique. Si on pouvait déjà visionné les conseils communaux en ligne, la nouveauté consiste en la prise de connaissance par le citoyen des projets de délibérations avant débat et vote par le conseil communal. Ils seront mis en ligne sur une plate forme web dédiée. Ce service est unique en Wallonie, plaçant Liège comme pionnière dans les smart cities avec des technologies au service du citoyen.

▶️ En savoir plus 

Oui je le veux 

Si vous n’avez pas encore trouvé de cadeau pour votre valentin.e, voici peut-être une idée : revivez l’instant magique de votre mariage en renouvelant vos voeux. L’Hotel de Ville ouvrira ses portes aux Liégeois qui souhaitent re-déclarer leur amour à leur conjoint le 14 février prochain. Amour, paillettes et beauté garantis. Une inscription avant le 10 février et s’être marié ou résider à Liège sont nécessaires.
▶️ En savoir plus

Nous voulons plus d’habitants 

C’est parmi les souhaits de LiègeTogether : que la métropole liégeoise soit toujours plus attractive et qu’on soit de plus en plus nombreux à y vivre, commercer, étudier ou à la visiter. Et en 2020, nous sommes plus nombreux à vivre dans l’agglomération liégeoise. On a constaté en janvier 1360 habitants de plus, soit un total de 634,841 personnes.

Ce sont les communes rurales, Dalhem, Juprelle et Sprimont en tête, qui sont plébiscitées.

Escale au pays d’Abba

Jeudi 30 janvier, s’est déroulé à Stockholm, la seconde étape du Wallifornia MusicTech On Tour. Après Barcelone, l’équipe du festival Wallifonia Music Tech a pris la direction de la capitale suédoise pour promouvoir la rencontre de la musique et des nouvelles technologies et renforcer les liens entre les divers écosystèmes MusicTech globaux.

Le Wallifornia MusicTech, basé à Liège, est le seul partenaire du programme d’accélération de startup d’Universal Music Group dans le Benelux. Il poursuivra sa tournée à Austin aux USA. En attendant, il était impossible de ne pas passer par la ville d’Abba et de Spotify.

▶️ En savoir plus 

Soleil

Ceci n’est pas du pop corn mais bien la surface du soleil vue à travers le télescope solaire Daniel K. Inouye, situé à Hawaï. Sa technologie exceptionnelle a permis de prendre des images aux détails sans précédent. Et Cocorico, il y a un peu de liégeois dans cet exploit.

En effet, un des éléments clés de ce télescope, la cellule du miroir primaire, a été conçu et fabriqué par la société liégeoise AMOS. Avec ce projet, AMOS démontre son expertise dans le domaine des grands télescopes solaires.
Bravo à eux d’avoir réussi l’exploit de produire un miroir d’une extrême précision de 3 tonnes !

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén